Les yeux noirs

par Alina Zaharia

Les cils d’enfant autour des yeux noirs
Clignotent dans le rythme des histoires,
C’est ainsi que le coeur athlétique
Maintient la candeur d’un esprit combatif-esthétique.

Les petites étincelles des yeux noirs
Nagent sans arrêt dans la mer de l’espoir
Où la tolérance est un scaphandrier sans air
Qui fait des signes d’appel pour un brin de sagesse sauveur.

L’intelligence des yeux noirs râle
Car les gens ont peint sa patience en…pâle,
Pourtant il y a pour cela des réserves cachées
Dans le son et l’image – palliatifs acharnés.

J’attache une tendresse aux yeux noirs,
Des regrets étouffés dans l’âme – armoire
J’imagine toutes ces choses repérées par instinct;
Les structures qui se ressemblent ne se trompent jamais.

1 Comments

  1. Pingback: www.egophobia.ro » Blog Archive » EgoPHobia #22

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *